We want sex equality (2010)… Un féminisme un peu étrange

Le 8 mai dernier, c’était la journée DES DROITS des femmes. Arte nous a donc diffusé à cette occasion We want sex equality, un film de Nigel Cole avec notamment Sally Hawkins, Bob Hoskins et Rosamund Pike (et en VOST, en plus, que demande le peuple). J’en profite donc pour agrémenter ma critique d’un petit point sur le féminisme (et non, ce n’est pas réservé au femmes).

 

Le synopsis d’Allociné :

« Au printemps 68 en Angleterre, une ouvrière découvre que, dans son usine, les hommes sont mieux payés que les femmes. En se battant pour elle et ses copines, elle va tout simplement changer le monde… « 

 

 

Mon avis :

Rien que pour le sujet (encore d’actualité) qu’il traite, le film mérite d’être regardé : il est indéniablement intéressant ! We want sex equality est un film bien construit et clair.  C’est une superbe représentation de l’Angleterre des années 68 avec des costumes (et coiffures) au top ! Le tout assez fidèle et soigné, plutôt bien rythmé. Le jeu des actrices est brillant. Bref, un film agréable à regarder, bien réalisé, avec des scènes émouvantes au cœur d’un climat politique tendu. J’ai beaucoup aimé.

Cependant il y a quelque chose qui cloche. Le film ne représente pas DES femmes qui se battent : force est de constater que les ouvrières sont toutes très apprêtées, élégantes (parfois même un peu pin-up pour certaines). On nous présente encore un idéal du personnage féminin qui ne collent pas avec la réalité. La diversité des femmes n’est pas représentée. Pour un film qui parle de féminisme, c’est un peu un comble non ?

Vous, qu’en avez vous pensé ?

 

Le féminisme… Des femmes contre des hommes ?

Non, non, et encore non ! Il y a d’ailleurs des hommes féministes. Les féministes demandent l’égalité homme/femme : quand on parle féminisme, on parle salaire, de slutshaming, on parle culture du viol, on parle harcèlement de rue, on parle sétéotypes sexistes, partage des tâches ménagères… Non, les féminismes ne demandent pas d’avoir des réductions sur l’électroménager où les vernis à ongles le 8 mai. Alors soyez gentil, arrêtez de prendre cette journée pour la journée des stéréotypes féminin, et donnez nous l’égalité des salaires plutôt que des roses ! Messieurs, les féministes ne sont pas contre vous : ne seriez vous pas content si votre femme gagnait autant que vous et ne se faisait plus traiter de tous les noms à chaque fois qu’elle ose sortir en jupe ?

Je suis sortie le 8 mai au soir. Un homme d’une cinquantaine d’années, alcoolisé m’a croisé dans la rue : « Faites attention à vous, ma belle. » Je n’ai pas répondu, il m’a suivi. Il s’est approché, a posé sa main dans mon dos : « C’est la journée de la femme, vous me faites un bisous ? On se fait la bise ? ». Lorsque j’ai répondu que non, je ne faisais pas la bise à tous les passants dans la rue, il s’est énervé et m’a traité de salope.* Est ce que c’est normal, qu’à chaque fois qu’on sorte, on s’attende à se faire emmerder dans la rue ? On a banalisé ce genre de choses qui arrive très, très, très souvent. Et en 2017, je trouve ça dommage qu’il n’y ait pas plus de progrès.

*J’ai fini par lui serrer la main et il s’en est allé.

Publicités

7 réflexions sur “We want sex equality (2010)… Un féminisme un peu étrange

  1. runfitandfun dit :

    Pff quel lourdeau ce mec… Et encore comme tu l’explique tu as du lui serrer la main pour partir tranquille. En gros, tu t’es quand même sentie « obligée » de faire ça pour avoir la paix. Non ce n’est pas normal, et en tant que femme on devrait pouvoir s’habiller comme on veut, sortir où l’on veut et avec qui l’on veut. Mais malheureusement ça, c’est encore un monde utopique…

    Aimé par 2 people

  2. Les conseils de Ponine dit :

    J’ai vu ce film il y a quelques années. J’avais adoré les costumes, le jeu des actrices, le sujet. J’ai un fort caractère (même si je le cache Hihi ) donc pour moi toutes les femmes sont des femmes fortes (avec leurs faiblesses ) mais c’est vrai que le film manque de diversité. Après c’est un film; c’est une oeuvre de fiction donc pas évident de mettre tous les caractères humains dans un film ou dans un livre. En tout cas, il vaut le coup ce film. Comme toi je n’ai pas compris pourquoi les femmes étaient toutes archi lookées surtout pour aller travailler… … enfin bref c’était un choix artistiques sûrement.

    Pour donner mon avis sur le 8 mai… je suis contre en tant que féministe et femme de caractère . Je trouve que donner 1 journée par an à telle ou telle cause c’est ridicule et ne règle pas les problèmes. Et non le féminisme ce n’est pas lutte hommes / femmes. C’est lutter pour avoir les mêmes droits, reconnaissances, accès à l’éducation (toutes les femmes n’ont pas la chance de vivre en France ), la culture, les soins, le salaire, le respect etc. Et c’est surtout avoir le droit de ne pas se faire insulter de ceci ou cela parce qu’on n’a pas envie de faire des choses avec de parfaits inconnus.
    Moi il y a 1 an j’ai eu le droit à un chapelet d’injure parce que non je n’avais pas l’heure et non pas de portable non plus… sérieusement j’avais 20 m pour aller à la boulangerie donc non je n’avais pris que ma monnaie et mes clés. En plus comble de l’horreur je n’étais pas maquillée faut évidemment être une femme de mauvaise vie pour ne pas se maquiller…. (??? Je cherche encore à comprendre )

    Aimé par 1 personne

    • Salomette dit :

      Je suis d’accord que les problèmes ne seront pas réglés avec le 8 mai, mais je trouve qu’il rappelle tout de même aux adultes le fait qu’il y a encore pleins de choses à améliorer et qu’il faut continuer de se battre. Oui, c’est au moins 1 fois par semaine qu’on se fait aborder par des lourds dans la rue. C’est vraiment n’importe quoi !

      Aimé par 1 personne

      • Les conseils de Ponine dit :

        Je ne crois pas que tout est une question de bataille mais d’éducation.  » La culture viol  » est un bon exemple. Sauf qu’il y a tellement de stéréotypes. Pour reprendre l’histoire qui t’es arrivée. C’est choquant un homme « t’oblige à un contact physique  » (même si au final ce n’est qu’une poignée de main ) c’est du harcèlement. Sauf que quand tu dis aux hommes (même des hommes pour l’égalité ) qu’en tant que femme ces mecs qui t’accostent dans la rue tu le vis mal, les hommes répondent que ce n’est pas « méchant  » c’est pour être « sympa ». L’éducation c’est la clé de tout. Si les parents expliquaient aux enfants que non on n’oblige pas les autres à faire des câlins un grand pas serait franchi. Si les enfants avaient à la maison deux parents qui font le ménage change les couches préparées repas (etc) il y aurait plus d’égalité.

        Aimé par 1 personne

Lâches ton com' ! (#Skyblog)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s