Girlboss : Une série féministe ?

On s’est à peine remis de 13 Reasons Why que Netflix revient avec un nouveau grand succès : Girlboss. Le scénario s’inspire de la vie de Sophia Amoruso, jeune femme qui a réussit à faire fortune en quelques mois grâce à sa plateforme Natsy Gal. Interprétée par Britt Robertson, Sophia est une jeune femme pétillante, mais c’est surtout une grande combattante. La réussite d’une vraie femme de la vraie vie mise avant dans une série, peut-on parler d’une série féministe ?

série

Comme je vous l’ai dit, on est en 2006, Sophia est une jeune fille un peu paumée à la base, plutôt rebelle, qui décide de rendre sa vie en main. Son domaine de prédilection ? La mode évidemment, à une époque ou le vintage fait son grand retour. Allez, on prend sa machine à remonter le temps… Et on va faire un tour 11 ans en arrière ! Eh oui, les références sont nombreuses : les chats sur internet, les Ipods, et même la descente aux enfers de la fameuse Britneys Spears : tout y est ! Et la bande annonce complète évidemment notre petit voyage dans le temps, on s’y croirait presque ! Décidemment, Netflix aime se jouer de notre nostalgie (N’est-ce-pas, Stranger Things ?) !

mon avis

Une vraie femme, forte et indépendante, qui réussit dans la vie

Sophia est un peu abandonnée de tous lorsqu’elle décide de se lancer dans la mode vintage. Elle prend son courage à deux mains et bouges ses fessiers pour pouvoir vivre de ce qu’elle aime, et ça c’est un message top ! La jeune fille enchaîne les galères, et elle doit faire face à de nombreuses barrières (notamment le regard des autres qui ne la croient pas légitime)… Mais elle continue à se battre et reste hyper optimiste (c’est plutôt impressionnant d’ailleurs).  

Une fille naturelle, avec ses défauts

Si c’est une battante, Sophia a également un petit côté insupportable : Elle est hyper direct, elle est très égoïste et c’est une vraie tête de nœud (elle est plutôt immature en fait). Avec elle, la diplomatie va droit au placard. Mais elle assume totalement ses défauts et ne cherche pas à s’en cacher. Très impulsive, elle s’assume entièrement, et c’est peut-être ça qui fait qu’on l’aime quand même. Un autre point important : Sophia est une adepte du naturelle, à la poubelle les tonnes de fond de teint et de mascaras !

En bref, on a face à nous une fille originale, déterminée, qui s’assume totalement, mais qui surtout est très AU-THEN-TIQUE ! Autrement dit (pour toi, le petit jeune au fond qui te cache) : une fille badass !

sophia_mini

Des petits « hics » quand même

  • Un rythme fluctuant

J’ai trouvé le rythme plutôt fluctuant, tantôt ça allait, tantôt j’aurais aimé plus de dynamisme. Enfin, on ne s’ennuie pas non plus. Encore une fois, c’est sûrement au niveau de la réalisation que ça coince*, puisque les acteurs sont excellent ! En effet, la performance de Britt Robertson m’a impressionnée, d’autant plus que c’est un rôle différent de ceux qu’elle a pu jouer auparavant.

*(ouii, encore, je sais, je suis insupportable avec ça)

 

  • Une femme parfois casse-pied

Je vous ai dit que l’on aimait Sophia malgré ses défauts, et c’est vrai. Tout simplement parce qu’elle est géniale avec les fringues, et que sa détermination et son optimisme nous impressionne. Mais encore faut-il la supporter lorsqu’elle est imbuvable avec son entourage. Parfois, la série m’a paru un tantinet… Caricaturale. Imposante, très bavarde et bruyante, Sophia a été représentée comme la femme déterminée et autoritaire, qui défonce tout sur son passage peu importe les conséquences pour réaliser le nouveau rêve américain.

mon bilan

Malgré son côté un peu caricaturale, la série m’a beaucoup plu. Ne t’attends pas à quelque chose de très émouvant ou de très drôle, simplement à une série pour te détendre – avec pour une fois une femme vraie, et non pas un stéréotype ambulant. Encore un peu « girly » peut-être, mais pas culcul du tout !

Et toi, qu’as-tu pensé de Girlboss ?

salomette

Publicités

8 réflexions sur “Girlboss : Une série féministe ?

  1. Sarah Lazarey dit :

    Je suis tombée par hasard sur le trailer sur Youtube. Évidement, la fille qui monte son entreprise, ça m’a intriguée #girlpower

    J’ai trouvé l’héroïne très chiante parfois… Cela dit, je connais des gens qui sont comme ça ! Certains univers (comme la mode ou l’art contemporain) sont propice à ces personnalités têtes à claques.

    J’ai adoré la série, surtout la bande son ! 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Victoire dit :

    Ca fait longtemps que je veux regarder cette série, mais elle n’est que sur netflix, donc impossible pour moi qui n’ai pas d’abonnement ! C’est vrai que le simple nom de la série m’avait donné envie, mais la bande annonce m’avait légèrement refroidie : ça annonçait un peu une série au rythme « fluctuant », comme tu dis… A voir. Sinon, super article !

    Aimé par 1 personne

  3. encoreuneconnasseparisienne dit :

    Je n’ai pas réussi à dépasser l’épisode 3 (fin d’épisode tellement attendue : ohlala mais en fait c’est bon elle trouve le nom de sa boutique en ligne, come on !). A mon sens le personnage n’est pas crédible mais surtout les dialogues c’est vraiment n’importe quoi, et en plus l’actrice me fait penser à une Zoey Deschanel mais version Lidl donc forcément je ne continue pas cette série 🙂 J’avais envie de lire le livre mais j’ai des doutes là…

    Aimé par 1 personne

Lâches ton com' ! (#Skyblog)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s